05.08.2014

L'avenue Général De Gaulle rendue à la circulation

L'avenue conduisant au cœur de la commune et son revêtement tout neuf rendue à la circulation vendredi soir.

politique

 

Le matin même, André Viola, Président du Conseil Général, Robert Alric, conseiller général accompagnés du maire Eric Ménassi s'étaient rendus sur le chantier pour une visite de fin de travaux.

«C'était une de mes promesses de campagne aux trébéens», soulignait le maire, cela relevait de la compétence du conseil général et André Viola, l'avait également promis à la commune...

Tous deux se réjouissaient de l'aide apportée par le conseil général dans les départementaux ruraux, «les petites communes ont bien besoin d'avoir un interlocuteur tout près d'elles» s'accordaient à dire les deux hommes. Et André Viola d'expliquer qu'il se bat au niveau national pour le maintien des départements en milieu rural, «leur disparition entraînerait la disparition de tout investissement local des entreprises», voilà pourquoi, il s'oppose à une partie de la réforme territoriale voulue par le Président Hollande.

Il poursuivait, «Dans une semaine, les trébéens seront ravis d'avoir ce bel enrobé et tous les esprits chagrins oublieront les désagréments occasionnés par les travaux!»

Il faut reconnaître que des bouchons, il y en a eu mais les événements inattendus se sont multipliés : le même jour, incendie sur Peyriac de mer bloquant l'autoroute, accidents à La Redorte et au rond-point du Xénon....tous les ingrédients étaient réunis pour qu'en «bons français» nous rouspétions tous!

De tels travaux ne peuvent se faire l'hiver, la température jouant un rôle primordial.

L'entreprise Colas et une vingtaine d'ouvriers ont travaillé rapidement : marquage des plaques, grattage des 5 cms supérieurs, rabotage jusqu'à 20 cms pour poser et compacter deux couches d'enrobé en module élevé associé à du béton bitumineux très mince...coût du chantier pour le conseil général : 275 000 € TTC.

Eric Ménassi souhaite replacer Trèbes au centre du Bassin carcassonnais, du département et André Viola constate que «la nouvelle municipalité a pris les choses à bras le corps dans le bon sens et en toute sérénité».

Raphaël Piedra, conseiller municipal en charge des travaux de voirie, étudie à présent, le prochain chantier : la RD 206 (Route de Rustiques), allant du rond-point Riquet au rond-point d’Intermarché, en s'appuyant sur les compétences  de l’Agence Technique Départementale (ATD), et de son responsable Laurent Naudy. 

Les commentaires sont fermés.