29.09.2014

Les platanes brûlés sur place

les platanes

En se rendant à leurs jardins, le long du chemin qui longe le canal du midi, les jardiniers de la pépinière avaient remarqué des grandes croix roses dessinées sur certains platanes.

Puis, après le Pont de la Rode, juste à droite, ces mêmes jardiniers ont vu des tracteurs tracer un chemin en bordure de la vigne qui borde le canalet.

platanes

Au bout de cette vigne, une grande fosse a ensuite été creusée et un pont enjambant le bras du canal a fini par voir le jour. De grosses pierres, de la terre...un nouveau passage provisoire venait d'être créé pour se rendre aux jardins. Il faut dire que cette semaine, le traditionnel chemin est devenu interdit : après la distillerie, la petite route qui conduit aux jardins est fermée à la circulation.

Les employés de la société ARF de Lézignan procèdent à l'abattage des platanes.

Et l'on peut dire qu'il s'agit d'un travail minutieux, l'un après l'autre, ils abattent l'arbre, le tronçonnent, découpent les branches avant qu'un tracto-pelle ne les dépose, désinfectés, dans un camion-benne.

Ce camion, rempli, voit son chargement bâché afin d'éviter tout risque de propagation de la maladie du chancre coloré et prend la direction de la fosse de brûlage située à quelques mètres de là.

platanes

 

Près de la fosse, les morceaux de platanes sont déchargés et un employé de la société Combes de Carcassonne et son tracto-pelle se chargent de les jeter dans la fosse tandis que le camion repart après que ses roues aient été imprégnées du produit désinfectant.

Les arbres se consument alors dans un gros brasier surveillé par l'employé qui le soir avant de partir sécurisera le lieu.

18:11 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.