27.10.2014

Prévention et rénovation à l'ordre du jour du dernier conseil municipal

C'est devant un public nombreux que le conseil municipal s'est déroulé.Un public attentif car les sujets ne manquaient pas.

conseil municipal

Tout d'abord, Claire Terki était investie Conseillère municipale suite à la vacance d'un siège de conseiller. L'adjoint partant n'étant pas remplacé, une diminution du nombre d'adjoints a été validée par l'assemblée délibérante à la grande joie, de Christophe Barthès, l'élu d'opposition qui était favorable à un nombre d'adjoints moins important.

Le programme d'investissements pour 2015 a été en partie dévoilé.

Le maire va solliciter l' État, le Conseil Régional, le Conseil Général ainsi que Carcassonne Agglo pour obtenir des subventions.

Première annonce : mise en place de 33 caméras de vidéo-protection afin de faire face aux incivilités, même si le soulignait le maire, «la caméra ne remplacera jamais l'humain au sein de nos quartiers». Les incorrections sont nombreuses au sein du vieux village faisait remarquer Christophe Barthès, ce à quoi, le maire lui répondait que courant novembre, propriétaires et bailleurs sociaux se réuniraient pour évoquer le problème. Soulignant également que les 3 médiateurs employés par la ville étaient depuis 1 mois directement sous ses ordres : «il faut mener le combat au quotidien, sans oublier que les médiateurs sont le reflet de la municipalité et donc le reflet du Maire, précisait ce dernier».

Deuxième point : les travaux de rénovations des bâtiments des 3 groupes scolaires aujourd'hui dans un piteux état.

Et pour finir, l'achat d'un minibus, moyen de transport pour personnes âgées, qui remplacera la navette actuelle à l'état lamentable.

Autre projet soumis au vote : «Trèbes 2026» : le programme d'aménagement urbain. «Vision politique et vision urbaine dépassant le cadre du mandat, il est temps de lancer la mise en œuvre d'un schéma directeur sur la vision précise de ce que Trèbes sera dans une douzaine d'années.» «Donner à Trèbes un nouvel élan urbain». La cible est bien l'indispensable restructuration urbaine du cœur de ville, du pont de l'Aude au pont du Canal. Le schéma devra répondre à plusieurs défis : déplacements, voies d'accès et dessertes, accueil touristique, réaménagement urbain, architectural et paysager, développement des commerces de proximité, aménagement et réhabilitation de l'habitat du cœur de ville…

Plus près en 2015, une manifestation culturelle sera organisée mais à ce jour pas d'autres précisions...

Les commentaires sont fermés.