03.03.2015

Les autres points abordés lors du dernier conseil municipal

conseil municipal

Lors de la longue séance consacrée au débat d'orientation budgétaire, les projets à engager ont été énoncés : remise en état de l'étanchéité des écoles élémentaires (menuiserie), installation vidéosurveillance,  travaux de préparation à l'aménagement de la route Minervoise (RD 206), ces investissements seront par ailleurs cofinancés par l’État, le Conseil général pour les écoles et par l’État et l'enveloppe parlementaire de la Sénatrice pour la vidéosurveillance.

Une troisième campagne d'abattage : 71 platanes vont être abattus dans les prochains jours. Abattre les platanes malades atteints par le chancre coloré est un obligation légale. A ce jour, les traitements n'ont pas vu leurs essais validés quant au vaccin, comme tout vaccin, il ne peut être effectué que sur des arbres sains. C'est entre Millegrand et Millepetit et côté Villedubert que les platanes seront abattus. Une replantation au bord du canal, côté du pont de la Rode est déjà programmée. Les arbres replantés seront des chênes à feuilles de châtaigniers,qui, au fil du temps, auront le même volume que les platanes aujourd'hui malades. 

En quête de recettes, la commune va proposer à la location trois logements vacants et 1 maison, sur un tarif unique, sur la base de 5 ou 6 € le mètre carré. «Le camping des Micoucouliers» passant en régie municipale, un budget annexe et deux régies de recettes ont été créées.

La commune souhaite s'inscrire dans le dispositif du service civique, il s'agit de recruter des volontaires (de 16 à 25 ans) six à douze mois, qui donneront de leur temps à la collectivité moyennant une indemnité versée directement par l'État.

A sa question soulevée lors du dernier conseil, Sylvie Pelletier, élue d'opposition, s'est vue répondre qu'en cas de retard d'un enfant qui participe au TAPS, il est accueilli en étude surveillée gratuite.

Jacques Sentenac, lui, s'inquiétait du fait que les parents d'élèves aient été informés de la fermeture de l'école maternelle du centre ville pour la rentrée 2015 et de la fermeture de l'école primaire en 2015 ou 2016.  «Les enfants du centre-ville pourraient donc aller demain dans d'autres écoles ?», interrogeait-il. Le maire répondait que «pour l'instant, aucune décision n'avait été prise, même s'il y avait de forte probabilité eu égard à la baisse démographique, une rencontre avec la Directrice de l’Éducation Nationale est prévue à cet effet. 

C'est, lundi 2 mars que le nouveau DGS était accueilli en mairie.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.