15.03.2015

Le FN ne votera pas les hausses d’impôts locaux

christophe barthès

Suite au dernier conseiller municipal annonçant l'augmentation des impôts sur la commune, Christophe Barthès, Sylvie Pelletier et Jean-Michel Dzouz  évoquent les promesses de campagne enterrées de 2014, de l'équipe municipale en place.

En février 2014, quelques jours avant les élections, l'actuel maire, alors candidat promettait : «Nous bloquerons à partir de 2014 et sur toute la durée du mandat, le montant de l'impôt foncier bâti et non bâti» puis indiquait en octobre 2014, alors élu, «la situation est plus difficile que nous le craignions, la municipalité est placée dans le réseau de surveillance de l’État » et pour finir annoncer lors du dernier conseil municipal des mesures inévitables sur la fiscalité : «De difficile, la situation est devenue catastrophique... »!

«Nous l'avions dit pendant la campagne et tous les candidats savaient que les finances de notre commune étaient mal en point, explique Christophe Barthès, et de citer « Gisèle Jourda, l'actuelle première adjointe, qui a toujours évoqué la non-sincérité des budgets depuis des années...nous étions sûrs de taper dans le mur financièrement.»

«Alors pourquoi faire semblant de découvrir l'état des finances communales? L'actuel maire a critiqué les embauches électorales de son prédécesseur, cela peut paraître légitime, mais pourquoi avoir conservé ce personnel?  «Pourquoi avoir embauché de nouveaux cadres, ce qui ne va pas dans le sens d'économies nécessaires? »

«20%, 30% d'augmentation de la part communale des impôts, c'est le taux habituel d'augmentation pour les communes qui sont aux portes de la tutelle, aussi les trois conseillers municipaux d'opposition l'annoncent dès aujourd'hui, «Nous ne voterons pas les augmentations proposées.»  

 

 

Photo :

Jean-Michel Dzouz, Christophe Barthès et Sylvie Pelletier : « Nous ne voterons pas les augmentations proposées, nous considérons qu'il y avait d'autres alternatives... »

09:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.