12.04.2015

Au collège Gaston Bonheur : la classe Ulis change le regard sur le handicap

Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) permettent à un élève présentant un handicap d'être scolarisé.

Au collège Gaston Bonheur, cette classe créée lors de la dernière rentrée scolaire s'adresse à des enfants qui ne peuvent pas bénéficier d'un enseignement continu ordinaire et qui reçoivent un enseignement adapté.

L'emploi du temps de chaque élève est conçu de telle manière qu'il puisse, dans certaines matières (maths, français, histoire/géo...) suivre les cours dispensés dans les classes dites normales.

Célia Bourgeaud l'enseignante coordinatrice de L'Ulis à Gaston Bonheur s'occupe de 11 élèves : 4 filles et 7 garçons, âgés de 12 à 16 ans, aidée de deux assistantes de vie scolaire Myriam Mauvy et Stéphanie Heully.

collège

Certains habitent Trèbes, d'autres viennent de Narbonne, Villalier, Montlegun, Palaja, Floure ou Capendu mais tous ont eu un beau poisson d'avril! En rentrant dans leur classe, ce 1er avril, ils ont découvert des tables, des chaises, une armoire, une table ronde toutes neuves offertes par le conseil général.  Et les sourires de Rémy, Tatiana, Dylan, Sara, Lucas et de leurs copains sont les plus beaux des remerciements.

Célia Bourgeaud raconte : «Lorsque j'ai eu ce poste, tout le monde m' a prévenue : attention, l'ALSH (adaptation scolaire et scolarisation des élèves handicapés) ça plaît ou ça ne plaît pas!. La conclusion est que, oui ça me plaît ! Je ne veux plus retourner en milieu ordinaire», ce qui conforte le principal du collège Dominique Ejarque qui précise : «Grâce aux Ulis, c'est le regard sur le handicap qui change....». 

Les commentaires sont fermés.