05.06.2015

La 4è édition de la "Sculpture dans tous ses états"

Il y avait du monde pour assister au vernissage des 8 exposants à l'Office de tourisme.

Huit sculpteurs de la région exposant quelques unes de leurs œuvres.

 

office de tourisme

Pas de parité : une seul dame, mais une chose est sûre tous ont le même amour de la matière et ont plusieurs cordes à leur arc.

Gines Aznar de Villeneuve-Minervois a gardé de son ancien métier l'amour de la ferronnerie, sa menthe religieuse est l'une des plus grande pièce de l'exposition.

Jean Bardou, le carcassonnais, sculpte le bois flotté d'une manière bien particulière en préparant son travail d'abord sur son ordinateur.

Mohamed Boukabel est le local de l'exposition. Ce bûcheron-vigneron se consacre au cep de vigne, c'est lui et lui seul qui guide son inspiration.

Elisabeth Castoriano de Saint-Denis a participé à la première édition.Sculptant la terre cuite sous ses doigts naissent beaucoup d'animaux et de céramiques émaillées.

Jean-Pierre Estellon sculpte le bois. S'inspirant de cartes postales,  livres, ce palajanais « invente et intervient » ensuite.

Xavier Ferreira est bronzier d'art, ses œuvres sont souvent inspirées par les femmes.

Michel Perrin sculpte tous les marbres languedociens et le marbre de carrare dans un style figuratif.

Et pour finir, celui qu'on ne présente plus Jean-Louis Coste, sculpteur passionné d'Occitanie, qui a participé à toutes les éditions. Cette année, il envoie des messages au travers de ses œuvres : la liberté d'expression menacée, la « mal bouffe », la pollution de la planète et de l'espace, il soulignait l'histoire d'amour entre Trèbes et les artistes, une histoire qui tord le cou à la chanson puisqu'à Trèbes, elle finit bien!

office de tourisme

C'est une dernière édition de la «Sculpture dans tous ses états» exposition de qualité tant par les exposants que par leurs œuvres que nous propose l'Office de tourisme associatif. Faute ou grâce à la nouvelle loi Notre, la compétence en terme de tourisme change, l'office de tourisme trébéen restera dans ses locaux mais sera porté par une structure inter-communale de Carcassonne-Agglo.

«Ce n'est pas la fin d'une histoire mais le début d'une qui sera encore plus belle» concluait le maire Eric Ménassi, lors de ce vernissage.

Les commentaires sont fermés.