02.07.2015

Dernier conseil municipal avant la période estivale

Cap sur le cœur du village : le Trèbes de 2026 et son programme d’aménagement urbain pour faire renaître le centre ville.

Il s'agit d'une volonté politique :«Mettre en œuvre un programme de dynamisation et de réaménagement global entre Aude et Canal, programme sur une douzaine d'années».

Pour améliorer la  qualité urbaine et l’environnement, redonner une qualité de vie aux trébéens et mieux accueillir les visiteurs soulignaient le Maire et Patrice Leplat, l'élu en charge de l'urbanisme, qui présentait le projet».

«Projet qui s’articule sur un plan communal d’ensemble traitant la restructuration des principaux accès au cœur de Trèbes, mais également prévoyant de réhabiliter le patrimoine immobilier, revaloriser le patrimoine historique, valoriser les espaces publics et l’environnement, développer les équipements culturels et touristiques, animer la vie économique, apaiser les relations sociales, moduler la circulation automobile et le stationnement, renforcer les déplacements doux...

C'est un plan dans le temps, au fil des années, les trébéens assisteront à l'évolution de leur village. Première programmation : 2016.

Autre point, celui présenté par Gisèle Jourda, le transfert de la bibliothèque vers les locaux de l'ancienne crèche. Le but, améliorer le service de lecture publique, offrir un espace aménagé en cohérence avec la modernité et ramener la vie dans le centre du village.

Toutefois, Christophe Barthès, conseiller FN d'opposition, tenait à signaler que ce bâtiment faisait l'objet d'un bail emphytéotique consenti et accepté par l'ancienne municipalité sous des charges et conditions bien spécifiques.

Dernièrement la famille De Garnier Des Garets, lors d'une discussion, lui aurait expliqué que les clauses actuelles ne répondent pas favorablement à la création de cette bibliothèque à cet endroit. Christophe Barthes, nullement opposé à ce projet, s'interrogeait simplement «doit-on demander les subventions avant d'avoir l'accord sur la réalisation...?» voilà pourquoi son groupe s'est abstenu lors du vote 

conseil municipal

Pour conclure un conseil tourné vers l'avenir, les collégiens de Gaston Bonheur étaient mis à l'honneur et présentaient : New-Connect, la mini entreprise qu'ils ont créée, comprenant tout ce qui se fait de mieux en matière de nouvelles technologies pour assurer la promotion touristique du Canal du Midi et de l’Église Saint-Étienne.

Les commentaires sont fermés.