06.01.2014

Après les bûches de Noël, les galettes des rois envahisssent les boulangeries-patisseries

C'est le 6 janvier que traditionnellement se fête l’Épiphanie mais c'est le deuxième dimanche suivant Noël que commence ce que l'on appelle communément la coutume des galettes des rois.

L' Épiphanie célèbre les Rois. Principalement ces Rois Mages, Melchior, blanc et barbu apportant l'or et représentant l’Europe, Balthazar, noir représentant l’Afrique et apportant la myrrhe, Gaspard, cuivré et imberbe représentant l’Asie et apportant l'encens.

La tradition veut, que ce jour là, on partage un gâteau : galette ou gâteau des rois dans lequel se cache une fève qui permet à celui qui la trouve de porter une couronne et être Roi ou Reine d'un jour!

La fournée trébéenne outre le choix de «royaumes» avec fruits ou sans fruits, frangipane traditionnelle ou revisitée : chocolat/poires, chocolat/ coco ou chocolat/pommes innove dans la fève!

Un pendentif en argent serti d'un authentique diamant entouré de zirconium d'une valeur de 200€ est à gagner. Un bijou exclusivement conçu pour l'occasion.

C'est une fève spéciale, qui sera glissée dans la galette gagnante qui annoncera la bonne nouvelle au client le plus chanceux.

Claude Doumenc propose cette opération nationale jusqu'à la fin du mois de janvier.

commerce

09:01 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Sodecom Pièces Détachées automobiles ouvre ce lundi

Son local de 450 m2 construit en 2000, sur la zone du Caïrat,  Alex Cuenca vient de le reconvertir en magasin de pièces détachées autos.

Désormais, il répond à toutes les demandes des garagistes ou des particuliers qui recherchent toute pièce pour tous véhicules ainsi que les produits d'entretien automobiles.

Ce passionné de 4x4 participe et organise des raids...la mécanique auto, il connaît!

Une étude de marché effectuée et un constat s'est imposé tout naturellement : le côté est de Carcassonne ne répond pas aux demandes des garagistes ni des automobilistes de ce secteur, une place était donc à prendre.

Le stock sur place de Sodecom Pièces Détachées Automobiles est composé de 50 % du marché.

Quant aux commandes plus spécifiques, la rapidité de livraison est garantie : toute commande passée le matin sera livrée l'après-midi et celle passée l'après-midi sera livrée le lendemain matin.

Alex Cuenca assure jusqu'à 4 livraisons par jour suivant la distance, son livreur apportera chez le garagiste la pièce commandée.

commerce

Entouré de trois salariés, il recevra les clients et prendra les commandes du lundi au vendredi de 8 à 12 h et de 14 h à 18 h 30 et le samedi matin de 8 h 30 à 12 h et au  04 68 78 89 51.

08:58 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

01.01.2014

Trèbes Artisans Commerçants : Vin chaud et bon coeur

Dès 18 h 30, les premiers trébéens sont arrivés devant le stand de «Trèbes Artisans Commerçants» pour boire le verre de vin chaud qui leur était gentiment proposé.

trèbes artisans commerçants

Puis, ils ont pu tenter leur chance et prendre un ticket de tombola, les heureux gagnants sont même repartis avec des paniers garnis des dons des commerçants adhérents à l'association.

Puis, l'Abbé Gandoulas s'est vu remettre un chèque par Pierre Vivancos, le président de l'association.

Cette somme permettra à l'Abbé de venir en aide à quelques familles démunies de la paroisse.

Une belle idée de Noël pour une noble cause.

12:21 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

10.12.2013

Scintill'...Ongles ouvre avenue Pasteur

commerce

Presque deux ans qu'elle exerce à son domicile, rue Floréal et voilà qu'aujourd'hui «Scintill...Ongles» s'installe au 27 de l' Avenue Pasteur.

Durant son CAP d'Esthétique à Toulouse, c'est lors d'une démo sur les ongles qu'elle a eu le déclic : sa spécialité serait la beauté des ongles!

Après dix ans passés chez «Marie Ongle» à Carcassonne, Graziella possède une solide expérience dans le domaine de la beauté des mains, des pieds et des ongles. L'esthéticienne, qu'elle est, pratique également l'épilation caramel.

Graziella propose l'extension, le rehaussement, les teintures et le mascara semi-permanent pour les cils et effectue la pose de bijoux dentaires.

Dans un intérieur douillet aux couleurs gris clair, gris foncé ou se mêlent quelques notes de prune, Graziella reçoit la clientèle du lundi au vendredi 9 h - 12 h et  14 h-18 h sans rendez-vous et propose des créneaux sur rendez-vous entre 12 h et 14 h ou 18 h et 19 h.

09 83 89 89 79.

08:04 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

26.11.2013

Inauguration officielle du Bricomarché

commerceL'officialisation du changement d'enseigne de l'ancien Caténa ou Logimarché, gravés encore dans la mémoire de certains, bel et bien aujourd'hui « Bricomarché » s'est déroulée en présence de nombreux mousquetaires et amis de Jérôme Burc, le nouveau propriétaire.

3100 mousquetaires en Europe à ce jour, mais l'histoire du magasin de Trèbes est toute particulière...

«Il existait encore en France un seul Logimarché, c'était à Trèbes »!

Jérôme et  Marie Burc, adhérents depuis 2006, ont relevé le défi et l’ont racheté, c'est ainsi que tandis que son épouse recevait un bouquet de fleurs, Jérôme Burc se voyait remettre l'épée des Mousquetaires dans un moment solennel.

Le bricomarché trébéen, d’une surface de 600 m², correspond tout à fait à la philosophie de la marque : un commerce de proximité, chaleureux et répondant au marché local, bricolage, jardinage,  décoration,...« pouvoir tout faire, moins cher ».

C'est un sympathique buffet  préparé par le traiteur local Jean-François Munoz, qui réunissait après les discours officiels, les six salariés de l'enseigne, les collaborateurs anciens et ceux nouvellement recrutés, les élus locaux et membres de la vie associative locale.

09:10 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

25.11.2013

La nouvelle récolte arrive au Domaine des Pères

Au Domaine des Pères, il était temps que la cueillette des olives se termine, la rupture de stock en huile d'olive pointait le bout de son nez, c'est dire combien cette nouvelle récolte est la bienvenue!

commerceDès le mois de Novembre, les premières olives, les jeunes olives, olives vertes vendues comme «olives de bouche»,arrivent à maturité et sont prêtes à être cueillies, aromatisées aux herbes de Provence ou autres piments, elles sont les reines de nos apéritifs.

Pour la fabrication d’huile, ce sont les olives plus grosses et plus mûres qui sont cueillies quelques semaines plus tard.

La phase de cueillette se déroule toujours avec attention et délicatesse car l’olive est véritablement la matière première de l’huile d’olive. Les olives sont récupérées des arbres dans de grands filets.

commerce

Ensuite, elles sont manuellement triées et mises en caisse après que petits rameaux et feuilles aient été éliminés pour éviter qu’un goût amer ne perturbe les papilles.

Chaque soir de récolte, les caisses d’olives des Bardou sont apportées au Moulin de Bize qui se charge de les presser, le lendemain l'huile est récupérée et tous les jours ce va et vient s'effectue.

L'huile est  stockée dans des fûts en inox, dans des salles à température tempérée et Romain Bardou, pour finir, se charge de la mise en bouteille. Cette huile issue de fruits cueillis à des périodes précises propose une palette d'arômes au fruité plus ou moins intense.commerce

Les vertus thérapeutiques de l'huile d'olive ne sont plus à démontrer, la ligne cosmétique du Domaine des Pères va se développer en 2014.

Par ses temps de froid, l'huile d'olive répare les irritations, engelures, lèvres gercées… Elle dispose d'un ingrédient miracle : la vitamine E. Elle nourrit et régénère l’épiderme. De quoi faire peau neuve !

11:18 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

24.11.2013

Il rasait gratis à la barbe du fisc

 

Il eût été tailleur, on aurait dit de lui qu'il a fait le complet veston. Mais comme il est coiffeur, l'expression doit être adaptée : shampoing, coupe et mise en pli. Hier après-midi, le tribunal correctionnel de Carcassonne a jugé un homme de 34 ans, qui avait ouvert en 2012, à Trèbes, un salon 'hommes' en marge de toutes les règles. Il n'était pas titulaire du brevet professionnel, était ouvert 7 jours sur 7, ne déclarait aucune recette, ni même son personnel, dont deux salariés étaient d'ailleurs en situation irrégulière. La totale.

 

Évidemment, le commerce en question, appelé 'Promo coiffure', avec au mur des panneaux publicitaires aussi grands que la façade, tournait à plein régime. Même le fils d'un gendarme allait s'y faire arranger la chevelure... Et l'on peut supposer que dans le Landerneau de la coiffure, le figaro hors normes a dû déranger.

 

Descente

 

Ainsi, en juin, la gendarmerie déboule à "Promo Coiffure". Et pas pour s'y faire pomponner ! Les forces de l'ordre y trouvent en plein ouvrage un coiffeur qui n'était pas le prévenu. Il dit ne pas être déclaré et se voir payé en espèces. De plus, son titre de séjour n'est pas valable. S'en suit une procédure judiciaire longue comme une queue-de-cheval, qui amène le maître des lieux devant la justice.

 

Hier à la barre, comme il l'avait d'ailleurs fait devant les enquêteurs, le chef d'entreprise a reconnu l'intégralité des faits, allant même jusqu'à donner son chiffre d'affaires : 1 000 euros par semaine, qu'il partageait avec un associé de fait. Au ministère public, Stéphane Bérez, qui a vu dans la démarche de l'artisan "une fraude aux finances publiques", requérait 4 mois avec sursis. Peine carrément modifiée, en soirée, par le tribunal présidé par Noëlle Asselain : quatre amendes dont le cumul atteint 3 300 euros.

09:41 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |