21.12.2013

Claude Banis dévoile en toute fin de séance du conseil municipal, les nouvelles acquises le jour même...

conseil municipal

Les bonnes nouvelles pleuvaient en fin de conseil municipal :

La société Alogéa a déposé le permis de construire concernant le PSIG : La première pierre du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie devrait être déposée début mars, mi-mars au plus tard.

Dans l'après-midi, l'abbé Gandoulas, lors d'un rendez-vous, était venu faire part au maire de son intention de monter un projet de réaménagement de la nef de l'église, l'autel un peu vieillot nécessitant certaines modifications. L'abbé qui se charge de monter entièrement le projet demande un accord de principe pour commencer l'étude, cet accord ayant été voté à la majorité, il peut aller plus loin dans son projet.

Le tennis départemental vient d'être acheté par le comité régional pour 180 000 €uros, dès que les actes seront signés, cette somme rejoindra l'excédent de 2014 que le bilan financier présente à ce jour.

Dernière information dévoilée par Claude Banis à ses conseillers municipaux : le groupe Suez est intéressé pour prendre à son compte la restructuration du port de plaisance, qui appartient à VNF ainsi que la réhabilitation de la vieille maison des gardes....les bâtiments de France seraient d'ailleurs déjà d'accord.

28.10.2013

Le conseil municipal et les travaux de voirie

conseil municipalSuite à l'appel d'offre du 9 octobre 2013, pour des travaux de voirie sur la commune, où quatre entreprises étaient en lice, c'est Colas-Midi Méditerranée qui a obtenu le marché de 251 000 € TTC.

Sont donc prévus, la création d'un nouveau parking à l'école maternelle de l'aiguille, côté piscine, le portail de l'entrée de l'école sera décalé de quelques mètres sur la gauche, ainsi que la pose d'une rampe d'accès pour personnes handicapées.

Le boulevard du Minervois va être regoudronné, des fondations supérieures à 1 mètre de profondeur sont prévues pour empêcher les racines des pins parasols de continuer à faire les dégâts qu'elles ont déjà occasionnés.

Le goudronnage va également concerner le quartier des Auzis et les travaux de tous les trottoirs du quartier des Fleuves vont enfin être achevés, tandis que les abords concernant le Cosec jusqu'à l'école des floralies vont être refaits en enrobé..

Enfin, en ce qui concerne les travaux de la Route Minervoise, devant le refus du Conseil général de prendre en charge cette réfection, la municipalité est prête à faire une avance financière de 70 000€ pour que la réfection se fasse.

Une réunion est prévue ce lundi, 10 heures, et la réponse du président du conseil général sera alors connue.

Si cette réponse s'avérait positive, cette somme serait utilisée l’an prochain pour des travaux communaux.

En fin de conseil, un pot en l’honneur de William Durand, décoré de la Légion d’honneur en juillet dernier, réunissait l’ensemble des élus.

Le maire, Claude Banis tenait à mettre à l'honneur «le soldat Durand» pour cette légion d'honneur méritée.

17.10.2013

Claude Banis se rebiffe "on fait de la politique sur le dos des citoyens trébéens"

conseil municipal

C'est un Claude Banis qui s'est dit profondément agacé, énervé et en colère n'hésitant pas à parler de véritable «pantomime» en annonçant le refus du Conseil Général de donner un avis favorable à l'interdiction de circulation des Poids lourds de plus de 7 Tonnes  500 dans la commune à la fin du conseil municipal.

Pour quelle raison, un tel refus?

Tout simplement parce que le comptage des poids lourds effectué en bonne et due forme du 12 au 19 septembre 2012 par le conseil général a été mal interprété par les services du Président Viola.

Problème de calculette ou problème de lecture des bonnes lignes, le conseil général estime que le nombre de poids lourds qui pourraient être déviés est de l'ordre de 20 poids lourds  par Jour alors que le comptage annonce lui 24 poids lourds par Heure.

Ce qui donne une moyenne journalière de 582  camions traversant Trèbes dans les deux sens dont 83% ne respecte pas la limitation de vitesse imposée...

Le conseil général a donc tout simplement confondu estimation horaire et estimation journalière....le résultat est donc totalement «grotesque»

Le Maire ne décolère pas et annonce qu'il prend le risque de mettre les panneaux d'interdiction en place. Les maires de Marseillette et Puichéric, ayant reçu le même refus ont pris la même décision, « ils étaient trois au départ, ils seront trois à l'arrivée »...« Puichéric et Marseillette sont en colère et Trèbes est en pétard » a martelé Claude Banis.

Un seul espoir demeure que le Préfet audois prenne le même arrêté que celui déjà appliqué en Aquitaine «interdiction aux poids lourds de rouler sur les routes départementales sauf desserte locale et obligation d'emprunter les autoroutes »....

Quoi qu'il en soit les décisions sont prises et les panneaux seront plantés et les trois maires des communes citées vont faire appliquer l'arrêté malgré l'avis défavorable du conseil général.

Cet arrêté stipulant que la circulation des véhicules d'un poids total en charge supérieur à 7 tonnes 500 sera interdite dans la traversée de l'agglomération de Trèbes sur la RD 610. Ils emprunteront l'itinéraire de contournement à savoir les RD 611 et 6113 a déjà été transmis à la Préfecture.

«La sécurité ne supporte aucune polémique» a souligné Jeannine Garino en parlant au nom des élus de l'opposition et une lettre commune signée de tous élus majorité et opposition contestant les chiffres devraient très vite voir le jour.

15.07.2013

Des échos du Conseil Municipal

conseil municipal

A la fin du Conseil Municipal, le Maire Claude Banis faisait part d'une information émanant de la Préfecture : « En 2007, Trèbes est entré dans le dispositif dit « d'alerte », mis en place par la préfecture, (ce dispositif joue un rôle préventif et confidentiel suite à des difficultés financières rencontrées par certaines communes).

«En 2012, Trèbes est sorti de ce dispositif», obtenant en quatre ans, le rétablissement de l'équilibre financier et les ratios au normes.

 

Puis, il souhaitait qu'apparaisse dans le PV de la séance, son intervention quant à la décision du tribunal administratif de surseoir au permis de construire pour l'agrandissement de l'usine Monsanto.

Fustigeant le collectif de certains riverains à l'origine de cette décision, ne manquant pas de rappeler qu'en «1989, déjà Maire, il avait interdit toutes constructions d'habitations dans les zones industrielles et que pour les résidences antérieures, certains désagréments devaient donc être acceptés».

Claude Banis reproche au collectif de Marc Vitales, Amédée Félix et Sébastien RIbéra, entre autres, de mettre en péril l’activité économique engendrée par Monsanto sur la commune.

«Dès le départ, les autorisations ont été accordées par les services de l'état concernés, Monsanto a  investi 65 millions d'Euros sur le site créant 20 à 30 emplois et signant des contrats de semences avec des agriculteurs de l'Aude».

L'agrandissement souhaité par Monsanto concerne la construction d'un nouveau silo pour récupérer les récoltes, donc, si l'appel déposé par Monsanto est à nouveau rejeté par le tribunal, ce sont pas moins de 80 emplois aujourd'hui qui sont en jeu sans compter les emplois saisonniers liés à la récolte du maïs....il ne faudrait pas que l'usine Monsanto quitte Trèbes pour s'installer en Roumanie.

conseil municipal

31.03.2013

Conseil municipal : Béragne toujours d'acualité?

DSCN2694 (Copier).JPGMercredi soir, le conseil municipal était surtout consacré aux finances, approbation des comptes 2012 et budget primitif 2013.

Le budget primitif 2013 a été voté à 8,737 millions d'euros. 7,262 pour le fonctionnement et 1,475 pour les investissements.
Les trois taxes  communales : taxe d'habitation, taxe foncière bâti et taxe foncière non bâti  pour la 14e année consécutive voient leurs taux inchangés.

Au moment d'aborder les questions diverses, et principalement la dénomination des rues du lotissement « Les Côteaux Fleuris», Marie-Antoinette Biel a proposé de choisir des noms d'arbres.

Jeannine Garino, l'élue communiste, a pris la parole pour signaler qu'en « ces périodes troublées », il serait judicieux d'appliquer le devoir de mémoire et d'attribuer des noms de résistants du département et de la région, le maire s'étant d'ailleurs engagé à rendre hommage à Guy Môquet, il y a quelques années en arrière, mais les noms de Francis Vals, Gabriel Pelouse, Félix Roquefort...n'ont pas été retenus et  ce sont oliviers, mélias, amandiers... qui ont été choisis par la majorité.

En ce qui concerne l'arrêté interdisant la traversée de Trèbes par les poids lourds, les enquêtes des 11 et 15 mars montrent que 4904 camions n'ont rien à faire entre Homps et Trèbes. 73,45% des poids lourds devraient être interdits à la circulation en ville au mois de juin prochain. Une ultime réunion en préfecture et les maires des communes concernées prendront le même arrêté. Les signalisations routières suivront...

Fermetures de certaines piscines carcassonnaises : Trèbes dépannera Carcassonne, les maires des deux villes ayant signé une convention à cet effet..

Une toute dernière interrogation est venue de la conseillère d'opposition Gisèle Jourda interpellant le Maire sur la réunion qu'il avait eue avec Christian Bourquin, le président de la Région au sujet de Béragne. Claude Banis, sensiblement énervé, a répondu que «Le président Bourquin  attendait une prise de position de Carcassonne Agglo pour débloquer les 55 millions d'euros nécessaires à la réalisation de cette zone» 

Alain Tarlier devait lui adresser un courrier pour clarifier la situation mais il n'a rien reçu! La question que se posaient tous les élus trébéens à la fin du conseil était la même : «Carcassonne priviligie-t-elle le capitalisme, sous-entendu le projet privé de la zone de Moreau, alors qu'elle est dirigée par les socialistes»? A suivre...

27.03.2013

Conseil municipal ce soir à19 h 30

ORDRE DU JOUR
Adoption du Procès Verbal de la séance du Conseil Municipal du 19 février 2013.

A – FINANCES

1) Approbation du Compte de Gestion 2012 du Comptable Public.

2) Compte Administratif 2012.

3) Affectation des résultats d’exploitation 2012.

4) Orientations financières 2013 : vote du taux des 3 taxes communales.

5) Budget Primitif 2013


B – URBANISME ET FONCIER

6) Cession d’une parcelle communale située au lieu-dit « LES AUZIS SUD »
au Conseil Général de l’Aude.

7) Enquête publique relative à la rétrocession des emprises, équipements communs et voirie du lotissement « LES ANTICES 1 » détenus par l’Association Syndicale Libre
« LES ANTICES 1 » dans le domaine public communal :
avis et conclusions du Commissaire Enquêteur


C – INTERCOMMUNALITE

8) Convention d’exonération partielle et provisoire de la Taxe Versement Transport
établie entre Carcassonne Agglo Transport et la Mairie de TREBES pour l’année 2013.


D – QUESTIONS DIVERSES

9)  Dispositif de résorption de l’emploi précaire.

10)  Dénomination de rues au lotissement « LES COTEAUX FLEURIS ».

11) Information sur le Jury Criminel 2014.

12)  Information sur les arrêtés pris dans le cadre de la délégation d’attributions
                  à Monsieur le Maire.

13) Questions orales.

18.02.2013

Conseil municipal du 19 février

conseil municipal



Ordre du jour :

Adoption du procès verbal de la séance du conseil municipal du 12 décembre 2012.

 


A – Conseil municipal

1) Maintien des fonctions du 5e adjoint au maire.

2) Adoption de la commission communale modifiée "Relations avec la population, délégués de quartiers, hygiène et environnement."

B – Finances

3) Débat d’Orientations Budgétaires 2013.

4) Attribution d’une subvention au Comité d’Oeuvres Sociales de Trèbes pour 2013.

5) Attribution d’une subvention à l’association "Arts Plastiques Trébéens" pour 2013.

C – Intercommunalité

6) Carcassonne Agglo - Commission d’Evaluation des Charges :
élection d’un délégué titulaire et d’un délégué suppléant

D – Questions diverses

7)  Contrats d’assurances de la commune de Trèbes :
attribution du lot n°2 du marché

8) Réfection de la RD206 (traversée route Minervoise) :
lancement de l’appel public à candidatures

9) Convention de mise en œuvre d’une prestation complémentaire en matière de transports
scolaires établie entre Carcassonne Agglo et la commune de TREBES pour l’année scolaire septembre 2012 – juillet 2013.

10)  Syndicat Audois d’Energies :
projet d’extension de périmètre

11)  Plan Local de Sécurité Routière 2013.

12)  Information sur les arrêtés pris dans le cadre de la délégation d’attributions à Monsieur le Maire.

13) Questions orales.