30.04.2014

Les trente premiers jours du Maire

Trente mars, trente avril : 1 mois que le nouveau maire Eric Ménassi est élu.

L'occasion de faire un point :

Eric Ménassi

Les procédures administratives réglementaires, obligatoires dès les premières semaines, se termineront ce mercredi lors du conseil municipal avec le vote du budget.

Certains projets de campagne vont à présent se mettre en œuvre. 

Premier acte visible : Jeudi 1er Mai : le sens de circulation des rues Riquet et Michelet est rétabli dans les 2 sens. Cet arrêté essaye de privilégier l'intérêt général et d'être conforme à la réalité de la circulation sur cet axe du vieux village.

Dans un deuxième temps, le sens de circulation sera repensé entièrement en concertation avec les riverains.

Parking et stationnement sont à dissocier du sens de circulation, il faudra «stocker les voitures ailleurs qu'au cœur du village» D'ores et déjà, la Police Municipale agira de façon préventive (sans amende) sur les voitures garées sur des emplacements illicites afin que les bonnes habitudes se prennent progressivement.

La sécurité : La rencontre avec le Commandant Marie-France Sauvagnac et le Major Delpech a été fructueuse.

Le CLSPD, (Conseil Local de Sécurité de la Prévention et de la Délinquance) qui, sous la présidence du Maire, met en lien un ensemble d'acteurs variés impliqués dans la sécurité et la prévention de la délinquance va tenir prochainement sa première réunion.

Y participent obligatoirement quatre acteurs institutionnels : le Maire, le Préfet, le Procureur de la République et le Conseil Général.

L'agglo :

Régis Banquet, nouveau président de l'agglo a proposé à Eric Ménassi, troisième vice-président, le gros dossier du développement et prospectives économiques. «Une lourde tâche mais une véritable opportunité pour Trèbes».

Les deux hommes sont du même avis : «Béragne est une priorité du mandat».

Préparation de la saison touristique : une réunion réunissant l'union des commerçants, l'office de tourisme et les commerçants du bord du canal est prévue très vite.

Des animations hebdomadaires du 01/07 au 31/08 seront programmées sur les berges du canal.Les animations aux Arènes seront évoquées ultérieurement.

En Mai, se sera au tour de Christian Bourquin, Président de la Région, et, d'André Viola, Président du conseil général, de venir en visite à Trèbes.

 

09:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

21.04.2014

Deux vices-présidents à l'agglo pour Trèbes

Élu vice-président de l'agglomération en 12è place, Didier Carbonnel , le second adjoint, se chargera de l'aménagement de l'espace.

Eric Ménassi, Maire de Trèbes, élu troisième vice-président hérite du gros dossier du développement et prospectives économiques.

Avec cette délégation, l'une des plus importantes, il va pouvoir s'attaquer au problème de Béragne, qui fut l'un de ses cheval de bataille lors de la campagne électorale, rapidement...ce qui est une excellente nouvelle pour tous les trébéens.

Deux vices-présidents à l'agglo pour Trèbes

Élu vice-président de l'agglomération en 12è place, Didier Carbonnel , le second adjoint, se chargera de l'aménagement de l'espace.

Eric Ménassi, Maire de Trèbes, élu troisième vice-président hérite du gros dossier du développement et prospectives économiques.

Avec cette délégation, l'une des plus importantes, il va pouvoir s'attaquer au problème de Béragne, qui fut l'un de ses cheval de bataille lors de la campagne électorale, rapidement...ce qui est une excellente nouvelle pour tous les trébéens.

17.04.2014

Fin de conseil municipal tendue

Nombreux étaient ceux et celles qui avaient pris place dans la salle des délibérations pour ce conseil municipal au cours du quel ont été composées les commissions municipales. C'est Eric Ménassi qui proposait les noms des élus de la majorité, Sébastien Ribéra et Christophe Barthès en tant qu'élus d'opposition indiquaient les leurs.

conseil municipal

Les commissions concernant les appels d'offre + adjudications ainsi que le CCAS ont été votées à bulletins secrets.

Ces commissions ont été adoptées à l'unanimité et sont composées de trois élus de la majorité et de deux élus de l'opposition.

Les autres commissions internes ont été votées à main levée et à l'unanimité. Les délégués de la commune dans les organismes extérieurs ont été élus à chaque fois avec 8 abstentions venant des élus de l'opposition.

Les délégations d'attributions à Monsieur le Maire ont été votées à l'unanimité.

Les questions orales ont été plus animées.

Christophe Barthès règle ses coptes avec Sébastien Ribéra :

Christophe Barthès s'est adressé à Sébastien Ribéra en personne lui reprochant certains propos que des membres de sa liste auraient tenu accusant la liste FN de «manipulations» et surtout signalant qu'entre les deux tours Sébastien Ribéra lui avaient téléphoné «à sept reprises, au début pour lui demander de se retirer puis de le lever le pied».

Christophe Barthès précisant qu'il n'était en aucun cas responsable ni de la victoire des uns, ni de la défaite des autres et qu'il comptait bien représenter dignement les trébéens qui avaient voté pour lui.

Eric Ménassi pris alors la décision d'interrompre Christophe Barthès et a levé la séance.

Sébastien Ribéra joint mercredi matin par téléphone assure «n'avoir effectué aucune transaction» avec Christophe Barthès.

10.04.2014

L'élection du maire attaquée par les opposants

politiqueSébastien Ribéra et Franck Alberti ont déposé un recours en annulation.politique

Éric Ménassi se dit serein face aux recours des «mauvais perdants»

Ils avaient cinq jours après l’élection du nouveau maire de Trèbes pour s’opposer au résultat.

C’est fait. Vendredi dernier, Franck Alberti et Sébastien Ribéra ont déposé un recours en annulation auprès du tribunal administratif de Montpellier.

«On aurait pu faire un recours sur les procurations»,explique Sébastien Ribéra, que le nombre de 258 procurations pour le deuxième tour a étonné.

Les opposants ont préféré focaliser «sur la présence sur la liste de M. Ménassi d’un colistier ne résidant manifestement pas à Trèbes».

En clair, c’est Stéphane Arias qui est directement visé. Un candidat auquel ils reprochent «d’avoir fait des manœuvres pour être inscrit sur la liste électorale…

Nous avons des attestations comme quoi il habite Montirat au quotidien. Et en 2014, il a participé à deux commissions électorales, à Montirat»,ajoute Sébastien Ribéra.

Pour lui, il est clair que cet argument «est beaucoup plus défendable, dans les délais, devant le tribunal, surtout vu les éléments qu’on a trouvés.»

«Ce qui m’importe, ajoute Franck Alberti, au-delà du résultat du recours, c’est de stigmatiser cette méthode du mensonge de cette résidence.

À un moment donné il faut être carré.Il y a des règles qui s’appliquent à tout le monde.

C’est une anomalie que tout le monde connaissait»,poursuit l’opposant qui souhaite «marquer le coup» par ce qu’il considère être un «premier acte d’opposition».

Du côté d’Éric Ménassi, on se dit serein. «En terme de documents officiel, je n’ai toujours rien reçu»,tient d’abord à préciser le nouveau maire de Trèbes, qui ne souhaite pas s’étendre sur«les démarches post-électorales des mauvais perdants», comme il les appelle.

«La justice a été saisie semble-t-il, j’en prends acte.

politique

 

J’attends maintenant avec impatience de connaître le contenu du recours»,ajoute le maire de Trèbes qui ne souhaite pas, pour l’heure en tout cas, se prononcer sur les attaques des opposants contre son colistier. «Les querelles de personnes m’importent peu. Je laisse ces procédés à leurs auteurs»,se contente-t-il de dire.«Je considère que les citoyens trébéens ont choisi le 30 mars»,conclut-il.

Le dimanche 30 mars, Éric Ménassi l’avait emporté au deuxième tour avec 1252 voix (39,26%), soit 60 voix de plus que son suivant immédiat, Sébastien Ribéra (1192 voix, 37,38%). Christophe Barthès avait recueilli 745 voix (23,36%).

15:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

06.04.2014

Composition du conseil municipal autour d'Eric Ménassi

29 membres composent l'ensemble du conseil municipal trébéen.

La liste « Vraiment Trèbes » dont est issu le maire Eric Ménassi est composée de 21 membres, la liste « Unir et Agir pour Trèbes » compte 5 membres et le liste « Trèbes Rassemblement Bleu Marine» : 3 membres.

politique

Les membres du conseil municipal pour cette nouvelle mandature sont :

Eric Ménassi : Maire. 

Adjoints :

Gisèle Jourda. Didier Carbonnel. Jeannine Garino. Patrice Leplat . Catherine Peix. Franck Ollagnier. Lætitia Laroche. Stéphane Arias.

Conseillers municipaux :

Maryse Saint-André. Raphaël Piedra. Françoise Peyrottes. Stéphane Sanchez. Nathalie Ubéda.  Alain Arrans. Odile Mitais.  Michel Sanchez. Cécile Bataille. Jean Iglésias. Catherine Cantié. Marc Vitales.

Conseillers municipaux d'opposition :

Sébastien Ribéra. Lucette Diedrich. Hervé Mourou. Jacques Sentenac. Marion Caparros. Christophe Barthès. Sylvie Pelletier. Jean-Michel Dzouz.

Et le nouveau maire de conclure : «Agissons en responsabilité, les débats militants vont laisser place au travail des élus. Soyons humbles, dignes fiers et nous réussirons tous ensemble».

politique

Des délégations seront mises en place très prochainement et à l'intérieur de celles-ci des  conseillers d'opposition devraient siéger.

19:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

01.04.2014

Éric Ménassi : « Que le bon sens prenne le pas »

Eric Ménassi est le seul candidat socialiste à avoir conquis une ville dans l'Aude. Une élection qu'il vit "avec une grande fierté".

politique

Dimanche, Eric Ménassi, dont la liste était soutenue par le PS, a remporté la triangulaire avec 39,26% des voix, devant Sébastien Ribéra (37,38%) et Christophe Barthès (23,36%).

Vous êtes le seul candidat PS à avoir conquis une ville de droite dans l'Aude. Que vous inspire cette situation?

Ce n'est pas une exception culturelle (sourires). Je le vis avec une grande fierté. Mais ce n'est pas la bascule qui est le plus important. C'est le rassemblement des Trébéens autour des valeurs qui nous sont chères.

Que pensez-vous de l'entrée d'élus FN au sein du conseil?

La démocratie a parlé et le FN fait partie du paysage politique trébéen. Je n'ai pas de commentaire particulier à faire. Je n'ai pas eu d'ennemi pendant la campagne. On combat des idées et celles du FN sont aux antipodes des nôtres.

Quels seront vos premiers chantiers?

Nous allons saisir la chambre régionale des comptes. Nous voulons connaître l'actif ou le passif de la précédente municipalité. Il est aussi urgent de remettre l'administration de cette ville en marche. La voirie trébéenne se trouve dans un état d'un autre âge. C'est une nécessité absolue.

Et la déviation de Trèbes?

Nous allons rapidement nous rapprocher du président du conseil général pour voir comment cette voie sera aménagée.

Au niveau des écoles?

Le chantier immédiat sera l'aménagement du temps périscolaire. Nous devons appliquer la réforme du temps scolaire or rien n'est préparé pour assurer le temps périscolaire.

Comment fonctionnerez-vous avec les élus d'opposition?

Je formule le souhait que le bon sens prenne le pas le plus tôt possible. Qu'il y ait concertation même si ces élus siègent au sein de l'opposition, que ce soit avec Monsieur Ribéra ou avec Monsieur Barthès. La campagne a été lourde; je veux que la tension tombe. Je veux être l'artisan de l’apaisement et je crois que mes adversaires ont la même volonté que moi.

Vous êtes chargé de mission à la direction de l'Education au conseil général. Comment allez-vous gérer votre emploi du temps?

Il est inconcevable de diriger une telle mairie entre 18 h et 19 h 30. Je vais aménager mon temps de travail. Je serai là tous les jours. 

Quel rôle jouerez-vous au sein de la communauté d'agglomération?

Trèbes occupera un rôle majeur. Je siégerai mais je ne sais pas à quel poste.

recueilli par L.C. et J.B.

 

- L 'élection du Maire et des adjoints aura lieu vendredi à 18 h à la mairie

 

 

14:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |