04.03.2014

Qui en veut à Christophe Barthès

La banderole du candidat du Rassemblement Bleu Marine a disparu dans la nuit.

politique

Christophe Barthès, sa tête de liste n'en croyait pas ses yeux!

Lundi matin, la banderole que l'on peut qualifier «d'énorme» n'était plus attachée au balcon de l'angle du Pont d'Aude où elle trônait depuis quelques semaines.

«Il fallait vraiment vouloir l'enlever, il faut une échelle pour l'atteindre et vu le poids, ce ne sont que des intentions de nuire qui peuvent qualifier un tel geste, continuait-il en ajoutant la démocratie est entrain de prendre un drôle de tournant sur la commune».

15:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

02.03.2014

Sabrina Peyraud "évincée" de la liste de Franck Alberti

Sabrina Peyraud assure n'avoir pas quitté de son plein gré la liste de Franck Alberti (où elle figurait en quatrième position et dans laquelle elle a été remplacée par Mireille Galy - édiiton du 28 février).

"Je tiens à préciser que je n'ai en aucun cas déserté de mon plein gré, la liste électorale de Franck Alberti, j'en ai été purement et simplement évincée" écrit-elle dans un communiqué envoyé samedi à la rédaction du journal.

"Profondément déçue, je trouve naturel de reprendre ma liberté de parole" poursuit-elle en détaillant le projet qu'elle avait conçu en matière de politique éducative.

"Pour moi, lorsqu'on décide de s'engager sur une liste, son investissement personnel doit être total et quand sa tête de liste vous confie la place de quatrième en charge de l'éducation et de la jeunesse, la maman déléguée de parents d'élèves que je suis a travaillé avec un seul but : être au plus près des enseignants, des parents et bien sûr des enfants. C'est ce que j'ai fait avant que Monsieur Alberti en décide autrement" conclut Sabrina Peyraud qui ne figure pas sur le blog de campagne de Franck Alberti alors qu'elle était sur la photo lors de la présentation de la liste le 10 février dernier.

09:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

28.02.2014

Christophe Barthès (FN) pour "vivre en sécurité"

Le candidat du Front National veut renforcer la police municipale avec des maîtres-chiens et des patrouilles à motos légères.

La priorité des candidats du Front National, «c’est la lutte contre l’insécurité», affirme Christophe Barthès.

politique

A Trèbes aussi, donc. «Bien sûr. Les faits de délinquance sont en nette augmentation : le nombre de cambriolages, les incivilités diverses et variées... Demandez donc aux Trébéens eux-mêmes »,répond illico celui qui conduira la liste FN au scrutin de mars prochain. «La petite ville de Trèbes, à son échelle, que cela vous plaise ou pas, a son propre quartier sensible :la cité de l’Aiguille. Auquel il convient d’ajouter, depuis quelque temps, le centre ancien et ses nouveaux logements sociaux... ».

Des caméras de vidéo-surveillance. Pour que les Trébéens «vivent à nouveau en toute tranquillité», Christophe Barthès et ses colistiers ne manquent pas d’idées : «Mettre en place une police municipale renforcée et mieux employée : un maître-chien par équipe sur le terrain, de jour comme de nuit ;une équipe à motos légères... A ces effectifs, s’ajoutera l’installation de caméras de vidéo-surveillance à des points stratégiques :aux entrées,sorties et cœur de la ville, dans le quartier de l’Aiguille donc, à proximité du collège,du Nid trébéen aussi... Dans le même ordre d’idée,nous veillerons à assurer l’autorité, l’ordre et la laïcité républicaine ».

Et si l’on descendait un peu du vieux cheval de bataille du FN...

«Ne vous en déplaise, nous avons d’autres objectifs, dont celui de baisser les impôts avant la fin de la prochaine mandature. Et on va vous surprendre. Contrairement aux autres candidats bien pensants, nous affirmons clairement que nous ne briguerons pas un second mandat si cet engagement n’était pas tenu !».

«Pour ce faire, nous ferons des économies sur plusieurs postes :emprunts et assurances renégociés, services municipaux restructurés, utilisations des énergies renouvelables... ».

Mais encore ? «A la zone de Béragne, bradée par l’actuelle majorité, le conseil régional et l’Agglo ont privilégié le domaine de Moreau. Quel gâchis !»

«Pour une meilleure circulation automobile,nous allons repenser le stationnement en centre-ville. Pour l’attribution de logements sociaux, nous veillerons à une gestion juste... ».

Le candidat du front National a également ses idées en matière d’environnement, de tourisme, de culture, d’éducation (salle multimédia dans les maternelles), d’associations (excepté pour les organisations communautaristes), de sport, «dans une démarche responsable et réaliste ».

Fermez le ban!

12:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Changement sur la liste de Franck Alberti

Les internautes ont pu être surpris, mercredi, en découvrant, sur le site internet de l’équipe, les visages de la liste "Ensemble plus loin" menée par Franck Alberti aux prochaines municipales.

En quatrième position, avec une possible délégation à l’enfance et à l’éducation en cas d’élection, on ne trouve plus Sabrina Peyraud, comme annoncé dans nos colonnes, mais Mireille Galy.

"C’est une arrivée dont je me réjouis",explique Franck Alberti. "Sabrina Peyraud n’a pas souhaité, pour des raisons personnelles, porter notre projet dans ce domaine. Mireille Galy le fera avec beaucoup d’enthousiasme et de passion, dans la mesure où elle est très impliquée en tant que parent d’élève", poursuit la tête de liste.

La liste Alberti sera déposée ce vendredi en préfecture.

12:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

27.02.2014

Eric Ménassi veut "sortir la ville de son isolement"

La tête de liste «Vraiment Trèbes» a présenté, lundi soir un programme détaillé qui sera distribué aux Trébéens cette semaine.

politique

Il veut "sortir Trèbes de l’isolement politique, qui se traduit par un isolement financier".

Éric Ménassi, le candidat investi par le PS, tête de la liste "Vraiment Trèbes" a présenté lundi son programme.

"Je revendique mon appartenance au PS et j’espère bien qu’elle nous permettra d’aller chercher des financements pour nos projets".

politiqueMais "je ne serai sous le joug d’aucun parti politique", a précisé le candidat, qui veut développer "non pas un catalogue de propositions, mais de vrais engagements".

Au premier rang desquels le lancement de la future rocade et la réouverture de la garde SNCF, "car de nombreux Trébéens vont travailler tous les jours à Narbonne ou à Toulouse".

Toujours en matière de cadre de vie, le candidat annonce la "sectorisation de la ville pour mieux effectuer le nettoiement" et la mise en place d’un numéro vert "car les élus doivent être au service de la population".

Réhabiliter le Cosec et construire une halle aux sports, sans oublier une "maison des arts", sont aussi au programme d’une liste qui souhaite "relancer les fêtes populaires comme la Saint-Étienne, le 26 décembre".

L’isolation des bâtiments du Nid Trébéen s’inscrit aussi dans un programme qui, en priorité, promet de "revoir l’ensemble de la voirie communale par un plan pluri-annuel".politique

Enfin, en matière de sécurité, le "redimensionnement de la police municipale et sa relocalisation" sont annoncés, mais sans chiffres précis du nombre de policiers municipaux supplémentaires. La vidéo surveillance envisagée se cantonnerait pour l’instant à "la place de la mairie".

Et pour financer ce programme, Éric Ménassi et son équipe veulent d’abord y voir clair dans l’état des caisses trébéennes : en cas d’élection, un audit sera effectué.

"Mais d’ores et déjà, notre programme est entièrement chiffré et réalisable", souligne Éric Ménassi.

politique

12:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

24.02.2014

Le visage de la liste "Ensemble"

Par cette matinée dominicale ensoleillée, Denis Navals, tête de liste d' «Ensemble» présentait «les femmes et les hommes intègres et compétents prêts à mener la bataille électorale» qui composent son équipe.

«Loin d'être des revanchards, ils sont prêts pour relever les défis et surmonter les épreuves».

politique

Voici sa composition :

1 - Denis Navals :
     63 ans. Chef d'entreprise.
     Adjoint au maire sortant.

2 - Lydia Raynal :
     48 ans. Secrétaire de Direction.
     Adjointe au maire sortante.

3 - Philippe Pérez :
     54 ans. Chargé d'affaires.

4 - Annie Brassens :
     59 ans. Cadré de santé à l'hôpital.

5 - Philippe Quesnel :
     57 ans. Directeur d'école à la retraite.

6 - Nadège Hédouin :
     41 ans. Mère au foyer.
     Adjointe au maire sortante.

7 - Jean-Paul Ferrif :
     72 ans. Ingénieur agronome, consultant.
     Maire adjoint sortant.

8 - Sabrina Sanchez :
      33 ans. Monitrice-Educatrice.

9 - Christian Testa :
      62 ans. Retraité de la police nationale.
      Conseiller sortant.

10 - Blandine Mas :
       61 ans. Retraitée de l'éducation nationale.

11 - Rémy Bauguil :
       51 ans. Chauffeur routier.

12 - Nelly Dalenc :
       54 ans. Technicienne de laboratoire.

13 - Édouard Bayle :
        60 ans. Militaire en retraite.

14 - Christel Marie :
        41 ans. Mère au foyer.

15 - Jean-Pierre Coll :
        66 ans. Cadre retraité de banque.

16 - Anais Lucas :
       24 ans. Étudiante.

17 - Marceau Pujol :
        27 ans. Technicien de maintenance.

18 - Rosa-Maria Martinez :
        55 ans. Aide-soignante.

19 - Jean- Louis Soulé :
        62 ans. Retraité de l'éducation nationale.

20 -  Annette Coll :
        70 ans. Retraitée.

21 - Christophe Rasquin :
        37 ans. Employé.

22 - Annie Brzezinski :
        53 ans. Fonctionnaire DDTM.

23 - Mircéa Lucchini :
        26 ans. Fonctionnaire de police.

24 - Murielle Bedos :
         52 ans. Hôtesse technique de caisse.

25 - Daniel Goupil :
        52 ans. Boucher.

26 - Horia Pérez :
        39 ans. Sans profession.

27 - Jean-Michel Devenet :
         57 ans. Retraité SNCF.   

28 - Jocelyne De Chargères :
        56 ans. Directrice d'école à la retraite.

29 - Jean-Pierre Franck :
        56 ans. Commercial.

«Il est né à Trèbes, y a grandi, qui mieux que Denis Navals connaît Trèbes? »«Fier de la mission qui lui est confiée, ce sera pour lui un honneur de servir le village qu'il aime et entouré de ses colistiers, il se dit prêt à prouver à tous les trébéens qu'ils seront à la hauteur».
   

09:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

23.02.2014

Le visage de la liste "Trèbes Rassemblement Bleu Marine"

C'est sous le soleil, au bord du canal du midi que Christophe Barthès, tête de la liste «Trèbes Rassemblement Bleu Marine» a présenté l'équipe de femmes et d'hommes qui la composent.

politique

«Ils sont issus de tous les horizons socioprofessionnels et veulent faire avancer les choses sur Trèbes, une équipe bâtie pour gagner et gérer la mairie au quotidien : en bon père de famille».

Le benjamin a 19 ans et le doyen 79 ans, voici sa composition :

1 - Christophe Barthès :
      47 ans. Agriculteur.

2 - Sylvie Pelletier :
     49 ans. Agent Administratif. Co-gérante de société.

3 - Jean-Michel Dzouz :
      62 ans. Retraité de la police nationale.

4 - Danielle Lacombe :
     67 ans. Professeur d'anglais. Traductrice-Interprète.

5 - Denis Gueniot :
      63 ans. Retraité de la défense nationale.

6 - Jocelyne Boucly :
      63 ans. Secrétaire de Direction.

7 - Loïc Bouzat :
     22 ans. Agent funéraire.
 
8 - Marie Sicre :
      57 ans. Secrétaire.

9 - Julien Lemoing :
     19 ans. Étudiant Industries et Développement durable.

10 - Inelda Rougemont :
       46 ans. Hôtesse de caisse.

11 - Grégory Ferrié :    
       26 ans. Comptable.

12 - Marie Bérail :
       47 ans. Brodeuse.

13 - Manuel Nunes :
       57 ans. Employé de Mairie.

14 - Gwenaelle Le Moel :
       34 ans. Serveuse.

15 - Patrick Berchel :
       43 ans. Conducteur de bus.

16 - Jacqueline Cassignol :
       53 ans. Agent territorial.

17 - Pascal Klein :
       50 ans. Ambulancier.

18 - Anabelle Espino :
       20 ans. Aide soignante.

19 - Daniel Reus :
       73 ans. Chauffeur routier.

20 - Béatrice Journet :
        77 ans. Secrétaire retraitée.

21 - Lucien Vérès :
        78 ans. Retraité Conducteur poids-lourds

22 - Christine D'Hervé :
       49 ans. Serveuse.

23 - Stéphane Vielmas :
       46 ans. Aide soignant.

24 - Anne-Frédérique Gallut :
        41 ans. Hôtesse de caisse.

25 - Eric Pelletier :
       50 ans. Commerçant.

26 - Josette Tiramani :
        72 ans. Infirmière retraitée.

27 - Barry Cheney :
        66 ans. Employé de Casino.
        Citoyen britannique.

28 - Suzanne K/Bidi :
       57 ans. Mère de famille.

29 - Maurice Dufour :
        79 ans. Retraité Boulanger.

Sa liste est donc bouclée, Christophe Barthès a été le premier a se déclarer candidat, le premier a déposer sa liste en préfecture et la tête de liste est fier de son équipe à laquelle les trébéens pourront s'identifier, souligne-t-il.

10:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |