27.01.2015

Variety Gospel : Annie Molina : à jamais dans nos coeurs

Ce n'est qu' un au revoir, comme le dit si bien la chanson. Nous nous retrouverons un jour ou l'autre.

Tu t'en es allée sur la pointe des pieds, sans faire de bruit, en laissant ici beaucoup d'amis qui continueront à chanter pour toi dans cette chorale où tu as mis tout ton cœur.

Tu as été notre confidente, notre amie, notre maman.

Aujourd'hui, nous nous sentons orphelins, mais tu reposes maintenant auprès des tiens.

Tu peux désormais chanter avec Georges et Monique, vos concerts seront magnifiques là-haut dans les cieux. Nous savons que malgré tout, tu veilleras toujours sur nous.

variety gospel

Au revoir tendre Annie et encore merci.

19:50 Publié dans Décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

20.01.2015

Les cyclos trébéens perdent un ami

décès

 

Pour Albert Bergé, les cyclostourites trébéens, étaient sa deuxième famille.

Quand au tout début du club, le président Hervé Ménassi lui a dit : «Bébert, viens avec nous on a besoin de toi», heureux comme un gosse, c'est avec grande joie qu'il est rentré dans l'association et a ainsi participé à l'intendance de tous les tours de l'Aude, des trois jours en terre d'Aude et n'a jamais manqué la randonnée du Laouzas.

C'est ainsi qu'on l'a vu distribuer le café stoïque sous la pluie à un ravitaillement, ou préparer les sandwichs dans le brouillard en haut du pic de Nore.

Toujours disponible et jamais pris de court, il avait toujours une astuce pour contourner les situations délicates. Au cours d'un tour de l'Aude où Hervé se désolait de n'avoir reçu que 25 litres de lait au lieu de 50, les cyclos avaient déjeuné comme à leur habitude, à la grande surprise des organisateurs, « Bébert » avait tout arrangé en un tour de passe-passe à sa façon.

Aux réunions du jeudi, il avait sa place habituelle et était heureux au milieu de ses copains, n'attendant qu'une chose, qu'on le sollicite à l'occasion de la prochaine randonnée.

Dimanche 22 février il ne sera pas à la pause café de Rustiques. Oui, tu vas nous manquer Bébert !

Sa sépulture aura lieu mercredi 21 janvier à 9 H à l'église St Étienne de Trèbes.

Les cyclos adressent à ses filles, gendres, ses petits enfants et toutes les personnes que ce deuil afflige leurs très sincères condoléances.

11:08 Publié dans Décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

27.07.2014

Michel Pérez nous a quittés

michel pérezC'est le matin du départ du Tour de France de Carcassone que Michel Pérez a définitivement fermé les yeux...une coïncidence pour cet amoureux de football et de vélo.

Né à Oran, en 1962, il rejoint la France et le Midi. Passionné de sport et de football en l'occurrence, tout d'abord, Michel chaussera les crampons du Carcassonne Olympique Club.

Se mariant en 1968, à Trèbes avec Lydie, la responsable du service finances à la mairie de Trèbes 33 ans durant, c'est lors de la saison 1972/1973 que les oranges et noirs trébéens l'accueillirent.

«Une recrue de choix»  titrez alors les journaux de l'époque!

En semaine, c'est dans les locaux du Crédit du Nord qu'il était à l'écoute des clients de la banque.

En 1978, tout en étant accompagnateur des poussins, pupilles et autres minimes, il devint dirigeant et trésorier du TFC....mais n'hésitait pas à jouer avec ses copains lors des tournois...bon, l’entraînement n'était plus au rendez-vous, mais aucun, Michel en tête n'aurait raté le match!

Jusqu'au jour, où il tourna la page du foot, un petit tour au tennis mais la balle jaune ne l'ayant pas séduit, c'est le club des cyclos local qu'il intégra.

A la fois cycliste, organisateur du Tour de l'Aude et secrétaire du club, pendant des années, ils ont été nombreux à côtoyer sa gentillesse et son dévouement.

Une mauvaise chute de vélo et des soucis de santé, l'ont obligé à se retirer de cette vie associative qu'il aimait tant.

C'est dans la peinture qu'il s'est réfugié tout en luttant ces deux dernières années contre ce mal qui vient de l'enlever à l'affection de son épouse de ses enfants et petits enfants auxquels il a donné une véritable leçon de courage. 

08:31 Publié dans Décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

08.06.2014

Hommage à un vieux trébéen

Roger Lacoste, ancien conseiller général, rend hommage à un ami de jeunesse, Joseph Sentenac, grand sportif dont tous les anciens se souviennent.

«Joseph nous a quittés à l'âge de 87 ans. Ses parents étaient laitiers, route de Narbonne, dans les années après guerre.

Dans l'ancienne remise, près du Routier, ils élevaient des vaches et sa mère faisait la tournée dans le village avec ses bidons pour vendre son lait. Après son mariage, il quitta Trèbes pour Carcassonne où il exerça son activité professionnelle en tant qu'employé municipal et ce jusqu'à sa retraite.

Dans sa jeunesse et plus tard dans sa vie, il fut un grand sportif...je l'ai vu débuter au football dans l'équipe première où il fut un excellent gardien de but.

Puis, il est devenu le brillant arrière de l'US Capendu XV de nombreuses saisons. Buteur impressionnant à l'adresse spectaculaire, Joseph était de la lignée des grands joueurs de Trèbes qui ont fait honneur au rugby en le pratiquant à un très haut niveau, tels les Py, Lachet, Bastouil, Grégoire, Faure, Monier...pour ne citer que ceux là.

Mais, Joseph avait aussi des qualités de cœur qui faisaient de lui un être attachant et sympathique. Et puis, il est toujours resté un trébéen dans l'âme»

 

08:35 Publié dans Décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

28.02.2014

Jean Rodriguez nous a quittés

décèsOn l'appelait «le sage de l 'Aiguille», lui, l'instituteur né en 1922 en Algérie.

Ce petits-fils d'ouvriers agricoles espagnols partis à la conquête d'une nouvelle vie sur les terres d'Afrique du Nord a eu une vie bien remplie.

A la fin de la guerre, il épousa le 27 août 1947, Andrée, sa marraine de guerre, une belle histoire d'amour épistolaire et un amour infini qui unit deux êtres pour la vie.

Le couple s'installe à Mascara en Algérie où Jean est instituteur. Obligé de quitter l'Algérie, en 1962, le couple acheta sa maison à Trèbes, lui le rapatrié pensait :«dans ce coin, il doit y avoir du soleil».

Jeune retraité de l'éducation nationale, 15 années durant, il sera comptable au sein des établissements Rey à Carcassonne.

Mais, il se mit surtout au service des communautés implantées au sein de son quartier l'Aiguille.

Pour Jean Rodriguez, toujours tourné vers les autres, le social, l'humain et donc le bénévolat était une priorité. Outre les cours d'alphabétisation, les courriers et autres services rendus sur le terrain, il s'investit en tant que Président de l'Union Départementale des Associations Familiales, membre de l'union régionale, il a développé l'UDAF sur l'Aude.

Il s'est retrouvé plusieurs fois sous les dorures de l’Élysée accompagnant les mères de familles méritantes qui recevaient leur médaille soit des mains des Présidents Giscard d'Estaing, Mitterrand ou Chirac.

Délégué départemental de l'éducation nationale, membre du CCAS, il aimait sa ville. Trèbes qui n'oublie pas que c'est Jean Rodriguez qui est à l'origine de la création de la crèche trébéenne, lui qui en a monté le dossier administratif de A à Z.

La maladie et la solitude l'avaient contraint de sa rapprocher de sa fille unique en Haute-Savoie où il s'est éteint.

12:11 Publié dans Décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

25.01.2014

Décès de Soeur Elisabeth qui a rejoint les spères célestes

Le 18 janvier 2014, après 62 ans de vie consacrée,  Sœur Élisabeth Rouvière est décédée à la maison de repos des Filles de la Charité à La Cadène, aux portes de Toulouse. Née le 16 août 1930, elle a prononcé son engagement solennel dans la communauté des filles de la charité en 1952.

Après une vie de service dans la fonction hospitalière, en particulier au service des enfants malades à Toulouse et Bordeaux, elle a pris sa retraite professionnelle dans la communauté de la Réole.

Comme toute fille de la charité elle s’est mise au service, en particulier, au service des malades dans l’aumônerie de l’hôpital de la Réole.

Sœur Élisabeth est arrivée à Trèbes le 27 Juin 2005.

décès

Elle s’est très vite insérée dans la vie de la paroisse et de la ville.

Elle participait à l’aide aux devoirs à Trèbes Entraide et visitait régulièrement les personnes âgées ou malades, en ville ou au nid Trèbéen.

A la clinique Montréal elle participait à l’aumônerie des malades et à l’accompagnement des personnes en soins palliatifs. En 2010 la maladie a commencé à croiser sa route.
Tous se souviennent de son large sourire et des nouvelles qu’elle savait  demander des uns et des autres.

Le dimanche 26 janvier à 10 h 30 à l’église Saint Étienne, les fidèles prieront et rendront grâce pour la présence et l’engagement de sœur Élisabeth mais aussi pour Madame Andrée Devèze, née Vieux décédée à Toulouse le 17 décembre dernier.

14:33 Publié dans Décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

11.01.2014

Daniel Mitraille n'est plus

Une figure de Trèbes les Capucins vient de disparaître.

Daniel Mitraille

Daniel Mitraille n'a jamais quitté son village où i l a vu le jour un certain 30 Août 1924 dans une famille connue de plusieurs générations de trébéens.

Viticulteur de profession, la vigne et le vin n'avaient aucun secret pour cet amoureux de la terre.

C'est à sa retraite qu'il s'est séparé de ses vignes dont l'une abrite aujourd'hui les Arènes, Espace René Coll, ce qui finalement n'était pas pour lui déplaire, lui qui était «un bon vivant».

Toujours humble et prêt à rendre service, il s'est également investi en tant que conseiller municipal, 25 ans durant, lors des mandats du Docteur Sol. Il est à l'origine du projet de la passerelle du pont de l'Aude, dont on fêtera cette année les 40 ans d'existence. Relier le Faubourg au village avec plus de sécurité lui tenait particulièrement à cœur, lui qui se déplaçait à bicyclette, d'ailleurs nous avons tous croisé un jour ou l'autre le «bien nommé Papi Vélo» grimpant allègrement les côtes des deux ponts.

Militant actif du parti socialiste, il a eu la joie de recevoir des mains du député Jean-Claude Pérez la médaille du parti.

Ancien combattant, il n'a manqué aucune des commémorations du 8 Mai et 11 Novembre.

Trois passions l'ont accompagné tout au long de sa vie, la chasse avec les copains, la pêche et le jardinage pour son plaisir et celui de sa famille.

Très proche de sa fille unique, ses deux petits enfants Laurent et Sylvie Chluda, à qui il manque déjà, étaient également sa fierté.

Ses obsèques sont célébrés ce samedi matin à 9 heures en l’Église de Trèbes.

10:58 Publié dans Décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |