06.06.2015

Collège Gaston Bonheur : remise des livrets au nom de la mémoire

Première remise de livrets «Au nom de la mémoire»pour Caroline Cathala, la conseillère départementale et Dominique Ejarque, le principal du Collège Gaston Bonheur, tous deux nouveaux dans leurs fonctions.

Ils remettaient un exemplaire à chaque élève de 3è, rédigé par les lauréats du concours de la Résistance et de la Déportation de l'année dernière.

 

collègeUn ouvrage troublant, commentait le principal, qui soulignait combien le devoir de se souvenir était important mais que le fait de tirer des leçons du passé, l'était tout autant. « Il faut essayer de na pas faire les mêmes bêtises que les générations ont faites avant nous, il n'y a pas de guerre ordinaire. Méchanceté, intolérance menées à leur paroxysme peuvent provoquer des guerres. Aujourd'hui, encore certaines dérives voient le jour et il faut tout faire pour ne pas entrer en guerre avec son prochain...».

Chaque année, Gaston Bonheur est récompensé lors du concours de déportation du devoir de mémoire.

Cette année encore, un devoir collectif de 4 élèves vient d'être primé en obtenant le 4è prix. Encadrés par leur professeur Audrey bouche, les collégiens ont réalisé un jeu inspiré du «trivial pursuit» avec des questions portant sur le thème de la «Libération des camps de concentration et de la découverte de l'horreur de ces derniers».

collège

Bill Aïssat, Bernard Nathan, Johan Chataigné et Geofrey Jaunet partiront aux vacances de la Toussaint pour Berlin visiter des lieux de mémoire liés à la Seconde Guerre Mondiale et témoigneront ensuite de ce voyage au travers d'un prochain livret.

Les échos du cosec

Régionale senior féminine :

En recevant les déjà championnes départementales, Castelnaudary, on aurait pu penser que la rencontre serait calme et sans intensité. Il n'en fut rien.

Les trébéennes puichéricoises ont mis un point d'honneur à conclure leur championnat en infligeant leur seule défaite de la saison à leur adversaire du jour. 

Après cette dernière victoire, 19 à 17, les trébéennes terminent brillamment la saison en seconde place malgré les problèmes d'effectif qui ne leur ont pas toujours permis de jouer sereinement.

Régionale moins de 15 ans masculine :

L'enjeu de la rencontre entre Trèbes-Badens et Jacou était la troisième place.

A domicile, les jeunes trébéens n'ont pas laissé passer leur chance.

Très bien entrés dans la rencontre, les locaux ont imposé leur jeu rapide basé sur des récupérations de balle en défense alliées à des contre-attaques bien organisées. L'écart était déjà de 6 buts en leur faveur à la fin du premier tiers temps. Le second acte, plus délicat, a vu les trébéens gérer leur avance, 21 à 15 à l'entame du troisième tiers temps.

Une dernière accélération en fin de match leur a enfin permis d'obtenir la victoire, 31 à 21.

07:27 Publié dans Handball | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

05.06.2015

La 4è édition de la "Sculpture dans tous ses états"

Il y avait du monde pour assister au vernissage des 8 exposants à l'Office de tourisme.

Huit sculpteurs de la région exposant quelques unes de leurs œuvres.

 

office de tourisme

Pas de parité : une seul dame, mais une chose est sûre tous ont le même amour de la matière et ont plusieurs cordes à leur arc.

Gines Aznar de Villeneuve-Minervois a gardé de son ancien métier l'amour de la ferronnerie, sa menthe religieuse est l'une des plus grande pièce de l'exposition.

Jean Bardou, le carcassonnais, sculpte le bois flotté d'une manière bien particulière en préparant son travail d'abord sur son ordinateur.

Mohamed Boukabel est le local de l'exposition. Ce bûcheron-vigneron se consacre au cep de vigne, c'est lui et lui seul qui guide son inspiration.

Elisabeth Castoriano de Saint-Denis a participé à la première édition.Sculptant la terre cuite sous ses doigts naissent beaucoup d'animaux et de céramiques émaillées.

Jean-Pierre Estellon sculpte le bois. S'inspirant de cartes postales,  livres, ce palajanais « invente et intervient » ensuite.

Xavier Ferreira est bronzier d'art, ses œuvres sont souvent inspirées par les femmes.

Michel Perrin sculpte tous les marbres languedociens et le marbre de carrare dans un style figuratif.

Et pour finir, celui qu'on ne présente plus Jean-Louis Coste, sculpteur passionné d'Occitanie, qui a participé à toutes les éditions. Cette année, il envoie des messages au travers de ses œuvres : la liberté d'expression menacée, la « mal bouffe », la pollution de la planète et de l'espace, il soulignait l'histoire d'amour entre Trèbes et les artistes, une histoire qui tord le cou à la chanson puisqu'à Trèbes, elle finit bien!

office de tourisme

C'est une dernière édition de la «Sculpture dans tous ses états» exposition de qualité tant par les exposants que par leurs œuvres que nous propose l'Office de tourisme associatif. Faute ou grâce à la nouvelle loi Notre, la compétence en terme de tourisme change, l'office de tourisme trébéen restera dans ses locaux mais sera porté par une structure inter-communale de Carcassonne-Agglo.

«Ce n'est pas la fin d'une histoire mais le début d'une qui sera encore plus belle» concluait le maire Eric Ménassi, lors de ce vernissage.

Une bien belle cérémonie

L'église Saint-Étienne, en ce dernier dimanche de mai était remplie.

Une animation inhabituelle régnait!  Au fond de la nef de l'église, ils étaient 11 communiants qui attendaient de rejoindre le chœur.

Ils n'étaient pas encore revêtus de leur aube de communiants, car cette année, un baptême était également au programme.

Effectivement, Juliette, la petite sœur d'Amandine, elle même communiante, allait être baptisée.

La cérémonie du baptême était célébrée en premier par le Père Henri Kapenga. Juliette baptisée, les communiants pouvaient prononcer leur profession de foi et c'est là que toute la symbolique prenait son sens puisque c'est à ce moment là qu'ils revêtissaient l'aube traditionnelle puisqu'ils renouvelaient en leur nom propre l’engagement pris pour eux par leurs parents, parrain et marraine à leur baptême.

église

Puis Hugo, Léa, Florian, Mélissa, Amandine, Francisco, Sarah, Chloé, Gwendoline (dont le petit frère Lucas faisait, lui, sa première communion), Marianna et Adeline repartaient avec leur famille pour profiter de leur journée de fête.

19:11 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

04.06.2015

Ce samedi 6 juin, l'église Saint Gimer accueille le Variety Gospel

variety gospelLa chorale trébéenne ne s'en va pas bien loin...elle donne rendez-vous pour son prochain récital à Carcassonne, ce samedi en l’Église Saint- Gimer.

Dès 20 h 30, les 60 choristes du Varity Gospel, sous la baguette de Stéphan Lhuillier, feront découvrir à l'auditoire présent, leur univers musical  par un voyage à travers le monde.

Se canto, Le Chat, Down to the river side, en passant par Nathalie de Gilbert Becaud, Summertime, Oh Happy Day figurent dans ce répertoire.

En plus d'avoir de la voix, les chanteurs et chanteuses ont du cœur, c'est pour l'Association France Alzheimer Aude et Maladies apparentées qu'ils se produiront.

L'entrée est à 5 €uros.

Visites guidées de l'église

égliseDu 1er juin au 31 août, visites guidées gratuites de l’Église Saint Étienne de Trèbes, en 3 langues: français, anglais et allemand, du lundi au vendredi de 14 h 30 à 18 h 30.

Renseignements  Office de Tourisme: 04.68.78.89.50.

Horaires d'ouverture mai et juin 2015 de l'Office de tourisme : du lundi au dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

19:04 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

La saison est bien partie!

Henri Anton n'a pas une minute à lui, il est seize heures et il ne lui reste plus que deux places...tous les soirs, les emplacements en branchement électrique (la majorité) du camping affichent complets.

camping,

«Le mauvais temps n'a pas d'incidence car les clients sont de passage ». «La basse saison est toujours une excellente saison, beaucoup d'étrangers comme d'habitude, des anglais, hollandais et allemands, les belges arrivent en nombre en ce début de semaine, constate-t-il».

En mars de cette année, le camping «A l'ombre des Micocouliers» est passé en régie municipale.

Henri est toujours aux commandes, vingt quatre ans de gérance dans ce camping au bord de l'Aude, lui confèrent une certaine expérience et c'est avec deux autres habitués à leurs postes qui connaissent bien leur boulot qu'il a entamé la saison avec l'aide d'un agent de mairie.

Le 15 juin le cuistot, un habitué, lui aussi, rejoindra l'équipe avec une serveuse, puis les réservations iront bon train et en  juillet, août, ce sont dix personnes qui veilleront au bien être des campeurs..

Comme chaque année, des animations entre le 14 juillet et le 15 août, draineront tous les samedis soirs, campeurs et locaux heureux de passer une agréable soirée.

19:01 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |