30.03.2015

Résultats 2ème tour - Trèbes

Participation : 62,52 %

Christophe BARTHÈS - Danièle ESPOSITO

Front National : 53,22 %  1 247 votes
 
 
 

 Robert ALRIC - Caroline CATHALA

Parti Socialiste : 46,78 %  1 096 votes
 
 
 
 
Votes blancs 157 (6,06%)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Votes nuls :  92  (3,55%)

)
  • Inscrits : 4 146
  • Votants62,52 %2 592
  • Abstention37,48 %1 554
  • Exprimés56,51 %2 343

09:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Résultats 2ème tour du canton de Trèbes

Participation : 63,78 %

Robert ALRIC - Caroline CATHALA

Parti Socialiste :
 53,12 %
3 624 votes
 
 
 
 

Christophe BARTHÈS - Danièle ESPOSITO

Front National
 
46,88 % 
3 198 Votes
 
 

Inscrits :             11 826

Votants :                       7 543  (63,78 %)

Abstention :                4 283 (36,22%)

Exprimés :                  6 822 (57,69 %)

 

 

Les élus :

  
Caroline CATHALA Parti Socialiste
Robert ALRIC Parti Socialiste

 

 

09:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

26.03.2015

Les certitudes du Front National

politique

            Ch.Barthès et D.Esposito se voient bien rentrer au conseil général.

 

C’est de bonne guerre (électorale),les candidats du FN ont commencé par remercier celles et ceux qui les ont placés en tête sur le canton de Trèbes dimanche dernier:

«Grâce à vous, nous avons fait sauter un verrou,estime Christophe Barthès, qui invite les électeurs, dimanche prochain, à nous aider à franchir la porte de l’assemblée départementale.»

Selon Christophe Barthès et Danièle Esposito, les résultats du premier tour prouvent que «les Audois ne croient plus aux belles promesses de ceux qui ont placé l’Aude sur le podium des départements les plus pauvres de France, qui font que le chômage et la délinquance ne cessent d’augmenter (...). Les Audois ne supportent plus que ceux qui se lèvent tôt pour travailler n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois, pendant que d’autres se gavent d’aides sociales... »

Les candidats du FN critiquent le programme de leurs adversaires socialistes, «qui se limite à l’insulte (...). Ils prétendent que nous ne sommes ni démocrates, ni républicains. Ce qui est anti-républicain, c’est la misère dans laquelle ils ont plongé le département et ses habitants (...). »

Tout ça pour conclure sur «l’occasion unique des électeurs audois en général, du canton de Trèbes en particulier, de se débarrasser de ces professionnels de la politique (...). Votez, faites voter FN, comme le candidat du RPF aussi vous y invite. Vous ne serez pas déçus!»

G.C. (Photo Ch. Barreau) 

12:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les élus communistes du canton de Trèbes appellent à voter Caroline Cathala et Robert Alric

Catherine Cantié : conseillère municipale communiste déléguée à Trèbes, Jeannine Garino, adjointe communiste au maire de Trèbes et Monique Gressier adjointe communiste au maire de Capendu se positionnent :

politique

Bien que critiques sur la politique menée au plan national,  les élus communistes du canton de Trèbes sont clairs : «Lors du second tour, dimanche prochain, il faut aller voter pour les candidats de gauche arrivés en tête: Caroline Cathala et Robert Alric».

«Le premier tour témoigne d'une grève massive des urnes, la défiance s'ancre plus que jamais dans un département sinistré par la crise alors que ce dernier est traditionnellement de gauche», souligne Jeannine Garino.

L'adjointe communiste trébéenne dresse un constat amer : «La confirmation de la percée du Front national est tout autant la conséquence de la colère, du désarroi, du raz le bol des audoises et des audois qui ne voient que chômage et pauvreté, que celle d'un long processus de banalisation de ses idées... »

« A aucun moment, la campagne n'est venue sur le terrain des véritables bilans, des compétences déléguées aux départements...le message envoyé par les habitants de ce canton est une nouvelle sanction claire et sans appel en prenant pour cible la politique conduite depuis 2012».

« Nous souhaitons que le gouvernement entende le désespoir des français et donne aux collectivités territoriales les moyens d'assurer leur mission de service public, notamment auprès des plus démunis, ce qui est une des missions principales du Conseil Général ».«Mais ne nous y trompons pas, les politiques de l'extrême droite ne pourront qu'aggraver durement les conditions de vie difficiles des populations...les élus FN votent systématiquement contre les politiques sociales.... »

« Dimanche prochain, laisser la place au FN serait de la non-assistance à la République en danger».

 

09:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

17.03.2015

Mercredi 18 mars : réunion publique pour les élections départementales

 

politique

En vue des élections départementales des 22 et 29 Mars, les binômes titulaires : Robert Alric, Caroline Cathala et leurs suppléants, Claude Lacube et Catherine Peix tiendront une réunion publique sur le canton de Trèbes, le mercredi 18 mars à 20 h 30 à la salle des congrès.

 

18:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

15.03.2015

Le FN ne votera pas les hausses d’impôts locaux

christophe barthès

Suite au dernier conseiller municipal annonçant l'augmentation des impôts sur la commune, Christophe Barthès, Sylvie Pelletier et Jean-Michel Dzouz  évoquent les promesses de campagne enterrées de 2014, de l'équipe municipale en place.

En février 2014, quelques jours avant les élections, l'actuel maire, alors candidat promettait : «Nous bloquerons à partir de 2014 et sur toute la durée du mandat, le montant de l'impôt foncier bâti et non bâti» puis indiquait en octobre 2014, alors élu, «la situation est plus difficile que nous le craignions, la municipalité est placée dans le réseau de surveillance de l’État » et pour finir annoncer lors du dernier conseil municipal des mesures inévitables sur la fiscalité : «De difficile, la situation est devenue catastrophique... »!

«Nous l'avions dit pendant la campagne et tous les candidats savaient que les finances de notre commune étaient mal en point, explique Christophe Barthès, et de citer « Gisèle Jourda, l'actuelle première adjointe, qui a toujours évoqué la non-sincérité des budgets depuis des années...nous étions sûrs de taper dans le mur financièrement.»

«Alors pourquoi faire semblant de découvrir l'état des finances communales? L'actuel maire a critiqué les embauches électorales de son prédécesseur, cela peut paraître légitime, mais pourquoi avoir conservé ce personnel?  «Pourquoi avoir embauché de nouveaux cadres, ce qui ne va pas dans le sens d'économies nécessaires? »

«20%, 30% d'augmentation de la part communale des impôts, c'est le taux habituel d'augmentation pour les communes qui sont aux portes de la tutelle, aussi les trois conseillers municipaux d'opposition l'annoncent dès aujourd'hui, «Nous ne voterons pas les augmentations proposées.»  

 

 

Photo :

Jean-Michel Dzouz, Christophe Barthès et Sylvie Pelletier : « Nous ne voterons pas les augmentations proposées, nous considérons qu'il y avait d'autres alternatives... »

09:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

31.01.2015

Municipales : le Conseil d'Etat se prononce bientôt

Le Conseil d'Etat a examiné, jeudi, la requête déposée par Sébastien Ribéra et Franck Alberti, contestant le résultat des élections municipales des 23 et 30 mars dernier, à Trèbes.

Les deux têtes de liste pointaient la présence au sein de l'équipe d'Union de la gauche menée par Eric Ménassi et vainqueur au deuxième tour, de Sébastien Arias, colistier qui aurait déclaré un logement fictif pour pouvoir être élu.

En première instance, le Tribunal administratif de Montpellier n'avait pas invalidé l'élection, comme le réclamaient les requérants, mais seulement celle de Sébastien Arias.

Jeudi, le rapporteur public du Conseil d'Etat s'est prononcé en faveur du maintien de la décision rendue en première instance tout en relevant que la "notoriété" du colistier dont l'inéligibilité ne fait aucun doute "n'est pas telle qu'elle serait de nature à altérer la sincérité du jugement..."

Le magistrat a donc demandé le rejet de la requête. La décision est attendue dans les prochaines semaines.

08:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |