03.08.2012

Le domaine des Pères

 

independant photos 026.jpg

En bordure du chemin qui mène à l'écluse, après le boulodrome, apparaît le  «Domaine des Pères ». Une belle bâtisse blanche, aux lignes modernes a vu le jour grâce à Jean et Dominique Bardou.

Pourquoi le Domaine des Pères, tout simplement pour rendre hommage aux deux papas respectifs du couple. Le père de Dominique lui a légué une magnifique exploitation d'oliviers située autour de l'étang de Jouarres et le père de Jean lui a transmis ses vignes plantées sur Trèbes et Azille.

L'exploitation d'oliviers autour de l'étang de Jouarres se développant de plus en plus, la production augmentant, les Bardou ont décidé de mettre eux-mêmes l'huile en bouteille et de la vendre; pour cela, il fallait un local approprié : une boutique et un atelier de transformation.

Grâce au Conseil Général, à la Région, à la chambre d'agriculture, au Crédit Agricole et aux aides de l'Europe leur projet a pu aboutir.

La boutique peinte en dégradé de gris, avec sur un mur une immense fresque de l'artiste Michel Ceccon retraçant les deux héritages paternels accueille les clients. Sur les étagères trônent les produits locaux produits par des amis ou connaissances du couple, les vins : Minervois, Corbières, Tautavel garnissent les étagères tout comme le miel, le riz, les bières artisanales, etc. Des objets d'artisanat local et  les bouteilles plates très décoratives d'un maître verrier complètent l'offre. Les deux enfants du couple s'investissent dans l'entreprise familiale, Dorian, l'aîné travaille avec son père dans l'exploitation de la vigne et des oliviers avec pour but de faire son propre vin issu des vignes d'Azille, quant à Romain qui prépare un BTS en alternance, il aide sa mère à la boutique. Les projets immédiats dès ce mois d'août concernent l'organisation de dégustations d'huile d'olive et à plus long terme est prévue la mise en place de marchés nocturnes.Tous les produits : olives vertes (lucques, picholines,moncita), la fabrication d'huiles et produits dérivés : savons ou pâte d'olives (tapenade sans anchois), sont tous des produits  «maison». D'ailleurs, pour parfaire leurs connaissances, Dominique et Jean s'apprêtent en 2013 à prendre le chemin de Montpellier pour assister à des cours une fois par semaine et obtenir en juin un diplôme d'oléologie...ainsi la récolte, la taille ou même la tapenade n'auront plus aucun secret pour eux!